#2 COLD EMAIL

| sous la loupe du second degré |

Quand le copywriting décomplexé devient le meilleur remède à ton business !

Ma première réaction humoristique lors de ma formation de « copywriting » a été de me dire que c’est probablement le fait d’envoyer un message en plein hiver. Et puisque je continue à m’exaspérer face au jargon franglais tout en me moquant de moi-même quand je fais ma crâneuse avec ces mêmes termes in english, je vais te partager mon point de vue sur le sujet, en traduisant au préalable « cold email » par « démarchage à froid » (histoire de crâner dans les deux langues). 

Il s’avère que je dois en envoyer plusieurs pour proposer mes services. Me concernant, cette démarche est justement comparable au fait de plonger dans l’eau glacée. The very cold water is devant moi, tu sais pertinemment qu’il faut le faire pour faire du bien à ta bonne chair, et surtout pour ne pas passer pour un dégonflé face à ceux qui sautent sans se poser de question. Suis-je alors assez décomplexée d’être gonflée pour trouver l’exercice tellement désagréable que je m’y refuse ? Que se passe-t-il sous mes frisettes pour préférer que l’on vienne me chercher plutôt que de me manifester avec frilosité ? 

Puis, un jour, au-delà du fait que j’ai réalisé que le monde tourne très bien avec et/ou sans moi, j’ai véritablement pris conscience que croire en soi c’est parler de soi ! Et pour parler de soi, il faut plonger en soi !

Mes eaux sont chaudes, j’ai besoin de baisser le thermostat de mon vocabulaire et j’ai surtout envie de comprendre, par paliers de décompression mentale, pourquoi il m’est difficile de me jeter à l’eau pour démarcher une personne ou une entreprise qui n’attend pas après moi pour aller nager ! 

La peur d’une réponse négative ?

La crainte de déranger ? 

Je bois la tasse, les deux à la fois. Pourtant, j’admets que c’est une méthode moins intrusive que le porte-à-porte façon prêcheurs religieux, et moins dérangeante que les appels téléphoniques qui te font chier pendant ta pause repas. 

Il suffit d’être sincère, d’aller à l’essentiel, montrer ton intérêt pour ton destinataire sans lui sortir le grand jeu pour autant, personnaliser ton message pour ne pas qu’il se sente comme un co..pié-collé comme un autre, lui donner envie d’en savoir plus à ton sujet parce que le service que tu proposes correspond en toute logique à ses besoins ou à ton besoin de créer chez lui une nouvelle logique pour faire appel à toi (la phrase est longue comme mes idées d’apnéiste du dimanche, tu peux reprendre ton souffle, tout va bien).

C’est ce que je me suis alors dit : ben oui m’enfin, tout va bien ! On se détend car si on fait preuve de sagesse, le bénéfice est double. Soit ça marche et c’est tant mieux, soit je me prends un râteau et c’est tant mieux aussi. 

Pourquoi ? 

Parce que j’ai envoyé entre temps mon premier cold email à quelqu’un qui n’a même pas daigné me répondre, et j’ai constaté que mon monde tourne très très bien quand même ! 

Croire en soi, c’est être convaincu qu’un simple mail peut tout changer mais sans pour autant se changer soi-même pour faire en sorte que les autres croient absolument en nous. 

Ok ok, je crains dégun avec ma nouvelle cape de copywriter décomplexée, je prépare les prochains démarchages à froid mais avec le cœur chaud !

Et toi ? Besoin de mes gouttes de second degré pour ton business ?

-C-

Envie de découvrir les prochains articles ? Et lire les premières pages de mon livre qui donne aujourd’hui toutes les couleurs à mon activité de copywriter ?

  1. Non je m’en fous royalement
  2. Yes of course
  3. Je veux dévorer ton livre dans la foulée
  4. J’ai envie de faire appel à tes services

Auteure de la saga littéraire « le complexe de la moule » www.lecomplexedelamoule.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :